Bâtiments neufs : plus de places pour les voitures électriques et les vélos

Modifié le : 
24 oct 2016
A partir du 1er janvier 2017, les bâtiments neufs seront systématiquement équipés de parcs à vélos et pré-équipés pour recevoir des bornes de recharge pour voitures électriques. Une obligation prévue par décret, étendue à plusieurs types de bâtiments dont les habitations et les bureaux. Un véritable plus pour simplifier les déplacements des salariés.

Vers une utilisation démocratisée des voitures électriques

Pourquoi les voitures électriques ne sont-elles pas plus prisées ? Bien souvent pas peur de  ne pas trouver des bornes de recharge. Mais ça va changer ! Dans le cadre de la loi sur la transition énergétique, un décret paru le 13 juillet 2016 étend l’obligation de pré-câblage en vue de l'installation de bornes de recharge et l’implantation de parcs à vélos à un large champ de bâtiments neufs : les habitations, les bureaux, les services publics, les ensembles commerciaux mais aussi les cinémas.

Concrètement, cela signifie que les voitures électriques et hybrides pourront être utilisées par un plus grand nombre de personnes pour des déplacements quotidiens. Pour se rendre au travail ou à un rendez-vous professionnel, pour aller déjeuner, pour faire une démarche administrative…
 

Des espaces réservés et sécurisés pour les vélos

Le décret concerne aussi les parcs à vélos : idéal pour les habitués de la petite reine. En effet, la difficulté de stationner en toute sécurité son vélo est l’un des freins souvent évoqué à la pratique.

Grâce à ce décret, les bâtiments neufs devront être équipés d’espaces réservés, surveillés, sécurisés et dotés de système d’attache des vélos performants. Fini donc les vélos sur les terrasses des immeubles !

De plus, cet espace de stationnement des vélos devra être dimensionné pour accueillir l’équivalent de 15% des effectifs du site (salariés, usagers, clients…).

 

Et plus de place pour l’électrique et le vélo dans les PDE et PDIE

Cette ouverture aux bornes de recharge et aux vélos représente une excellente opportunité pour les PDE et PDIE existants ou à venir. En favorisant le recours à l’électrique et au deux-roues, le décret devrait aider les entreprises à proposer des modes de transport alternatifs adaptés aux contraintes et aux besoins des salariés.