Tout ce qu'il faut savoir pour maîtriser un trajet à vélo

Bon à savoir
Modifié le : 
10 mai 2017
Utiliser un vélo est souvent l’une des meilleures solutions pour se rendre au travail de manière écologique et économique. Ce moyen de transport est souvent préconisé dans les PDE et PDIE. Voici quelques conseils pour arriver à bon port sans crevaison ni problème mécanique.

Éviter les crevaisons en vélo

Pour se prémunir des crevaisons, rien de tel qu'un matériel en bon état. Il est donc conseillé de vérifier ses pneus régulièrement. L'état général tout d'abord, en retirant systématiquement les éventuels petits cailloux incrustés et en observant le témoin d'usure. La pression des pneus doit également être surveillée une fois par semaine dans l'idéal.

Dans la pratique, mieux vaut anticiper en évitant de rouler sur les obstacles potentiellement coupants comme les cailloux, les nids de poule, les branches, etc.

Il existe aussi des pneus anti-crevaison avec des renforts en kevlar, mais aussi des chambres à air spéciales avec des formes adaptées (bosselée, striée ou annelée). Un liquide préventif est aussi disponible qui colmate les trous dès le perçage comme la bombe anti-crevaison. Un passage chez un spécialiste permet de trouver la solution la plus adaptée au parcours quotidien pour éviter les mauvaises surprises.

Choisir un éclairage fiable

A pile ou à dynamo, l'éclairage est obligatoire sur un vélo. Une panne est préjudiciable non seulement parce qu'elle expose à un risque d'amende mais aussi au danger.

Pour continuer à voir et à être vu, la dynamo est la meilleure option, surtout pour les personnes qui roulent quotidiennement. Les éclairages rechargeables sont aussi intéressants, d'autant que certains peuvent être branchés la journée grâce à un câble USB.

Dans tous les cas, mieux vaut avoir une solution de repli : des piles neuves ou une lumière de rechange à installer rapidement en cas de panne. Sans oublier le gilet réfléchissant, lui aussi obligatoire.

Adapter sa vitesse

Maîtriser un trajet à vélo, c'est aussi trouver la bonne cadence et apprendre à gérer son effort. En ville, la vitesse moyenne d'un cycliste est généralement comprise entre 10 et 15 km/h en fonction du trajet et de la circulation.

et pour trouver la bonne allure et s'adapter au profil du parcours, il ne faut pas hésiter à changer de vitesse.

L'entretien régulier de son vélo est indispensable pour garantir des trajets confortables et sans mauvaise surprise. Pensez notamment à vérifier la chaîne régulièrement, et à la lubrifier après un lavage ou un trajet sous la pluie.

Réaliser des ateliers dans le cadre d'un PDE ou PDIE

La mise en place d'un PDE ou d'un PDIE peut être une bonne opportunité pour former des salariés à l'entretien de leur vélo.

Il existe pour cela des structures spécialisées, qui dépêchent des professionnels en entreprise pour dispenser des conseils aux employés et/ou pour effectuer des réparations directement.  Selon les besoins, ils procèdent également à des contrôles techniques et accompagnent les dirigeants dans l'acquisition d'une flotte de vélos.

Ce type d'ateliers peut aussi être proposé par des bénévoles issus d'associations locales.