L’indemnité kilométrique vélo est effective

Texte de référence
Modifié le : 
26 fév 2016
La récente loi de transition énergétique avait introduit la possibilité pour les salariés de recevoir une indemnité kilométrique vélo (IKV), toutefois un décret était attendu pour en fixer les conditions et le montant. C’est maintenant chose faire grâce au décret n° 2016-144.

L'IKV, dont la mise en place est facultative pour l’entreprise, est fixée à 25 centimes d'euros du kilomètre. Par ailleurs, l’indemnité kilométrique vélo (IKV) bénéficie d’exonérations d'impôts sur le revenu et de cotisations sociales plafonnées à 200 euros par an et par salarié.

Cette indemnité pourra être cumulée avec la prise en charge des abonnements de transport collectif ou de service public de location de vélo (type Vélib’,…) à condition que ce ne soit pas pour effectuer la même partie du trajet.

L’IKV apparaît comme un bon moyen pour inciter les salariés à venir en vélo, en parallèle des différentes actions pouvant être mises en place dans le cadre d’un PDE ou PDIE pour promouvoir ce mode de déplacement. Ainsi, Valophis avait participé au test de l’IKV dans le cadre de son plan de déplacement.

Pour faire connaître l’IKV, aider les entreprises à la mettre en place, valoriser celles qui s’y engagent et d’établir un suivi de sa mise en œuvre l’Ademe et le Club des villes et territoires cyclables ont lancé l’Observatoire de l'indemnité kilométrique vélo, qui propose notamment une foire aux questions sur l’IKV ou un argumentaire présentant les avantages de la pratique du vélo pour l’entreprise,…