Prévention renforcée pour les cyclistes : ce qu’il faut savoir

Pensez-y !
Modifié le : 
10 mai 2017
La pratique du vélo se développe dans le cadre des déplacements domicile-travail mais aussi pour les trajets professionnels. C’est plus économique et plus écologique, mais il y a des règles à connaître pour circuler en toute sécurité.

Quelques rappels des règles pour les cyclistes

Certains équipements sont obligatoires, comme le prévoit le Code de la route. Les freins à l’avant et à l’arrière par exemple, et dans un bon état de fonctionnement. Mais également les dispositifs réfléchissants : ils doivent être blanc à l’avant, rouge à l’arrière et orange sur les côtés et les pédales.

La sonnette, le feu de position blanc ou jaune à l’avant ainsi que le feu de position rouge à l’arrière sont également requis. Hors agglomération, le cycliste doit porter un gilet rétro réfléchissant.

Pour favoriser la cohabitation avec l’ensemble des utilisateurs de la rue, il vaut mieux adopter un comportement responsable et prudent. Surtout lorsqu’on passe dans les angles morts des voitures ou des camions, et en arrivant aux intersections. Une petite piqûre de rappel du Code de la route est la bienvenue avant de se remettre en selle pour ses trajets quotidiens. Circuler sur les trottoirs par exemple est interdit, sauf si une piste cyclable y est matérialisée. Les feux, les signalisations de stop et les cédez-le-passage doivent être respectés.

Accompagner les cyclistes

Dans le cadre du plan de déplacements des actions spécifiques peuvent être mises en place pour favoriser un usage en toute sécurité du vélo.

Ainsi, des ateliers de réparation vélo peuvent être organisés : l’occasion de vérifier le bon fonctionnement des freins…

Par ailleurs, des ateliers de remise en selle peuvent également être proposés. Ces ateliers sont l’occasion de rappeler l’ensemble des règles sur l’utilisation d’un vélo mais aussi à travers une mise en pratique pour apprendre à trouver sa place parmi sur la chaussée.