Des réductions d’impôts grâce aux vélos

Texte de référence
Modifié le : 
07 juin 2016
Après le montant de l’indemnité kilométrique vélo (IKV) fixé par le décret du 11 février 2016, les déplacements à deux-roues sont à nouveau privilégiés avec ce texte qui encourage les chefs d’entreprise à proposer une flotte de bicyclettes aux salariés.

C’est le décret du 22 février 2016 qui fixe les modalités d’application de la réduction d’impôt pour toutes les entreprises qui ont choisi de favoriser l’utilisation du vélo pour les déplacements des salariés entre leur domicile et leur lieu de travail. Les vélos à assistance électrique sont aussi concernés par ce texte.

C’est ainsi que plusieurs dépenses sont prises en charge pour le calcul de la réduction d’impôt :

  • L’achat de la flotte de vélos,
  • L’acquisition ou la location des équipements de sécurité comme les casques, les gilets réfléchissants et les antivols,
  •  Les frais d’assurance,
  • L’entretien de la flotte de vélos,
  • La construction ou la location de lieux de stationnement pour l’ensemble des deux-roues.

C’est lors de la déclaration annuelle des impôts que l’entreprise indique la déduction fiscale liée aux frais générés par la mise à la disposition de la flotte. Elle ne peut excéder 25% du prix d’achat de la flotte.

Cette réduction d’impôt est une vraie aubaine pour les entreprises qui décident de proposer à leurs salariés de changer de mode de transport. Après l’indemnité kilométrique, c’est une bonne nouvelle pour les transports doux.

En Île-de-France, des entreprises ont fait le choix des deux-roues, depuis plusieurs  années : retour sur l’expérience de l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire, dans le cadre d’un PDIE avec la Communauté d’Agglomération Sud de Seine.

Le choix s’est porté, en accord avec les salariés sur les Vélos à Assistance Electrique (VAE) et c’est une flotte de 8 vélos qui est mise à disposition, en libre-service. 

Ces bicyclettes sont utilisables pour les trajets travail – domicile mais aussi pour les rendez-vous commerciaux. Pour améliorer encore l’exploitation de la flotte, les vélos peuvent être empruntés les week-ends, pour un usage privé ! Après un an de mise en œuvre, c’est un plébiscite de la part des salariés qui utilise les VAE : moins de stress et  une pratique d’activité physique facilitée.

Retrouvez l’interview de Sébastien Magnan, chef de projet Développement durable - Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).

Alors quand est-ce que vous tentez l’expérience ?