Vignette Crit’Air, comment ça marche ?

Bon à savoir
Modifié le : 
14 fév 2017
En 2017 avec le certificat « Qualité de l’air », la vignette fait son retour sur les pare-brises des véhicules. La vignette Crit’Air distingue les voitures, les camions ou les deux-roues selon leur niveau de pollution. A Paris, elle est obligatoire à partir du 16 janvier 2017.

Un certificat pour les véhicules les moins polluants, obligatoire à Paris

La vignette Crit’Air "Qualité de l’air" a un objectif bien précis : favoriser la circulation des véhicules les moins polluants. Le dispositif a donc été élaboré par le ministère de l’Écologie et du Développement durable en lien avec le ministère de l’Intérieur. Concrètement, les véhicules les moins polluants sont favorisés : des modalités de stationnement plus intéressantes, la possibilité de circuler dans des zones à circulation restreinte (ZCR)…

A Paris, première "ZCR" de France, ces vignettes sont obligatoires à partir du 16 janvier 2017. Dans la capitale, les véhicules les plus polluants dit "non classés" et ne disposant pas de vignettes ne pourront pas circuler entre 8h et 20h, du lundi au vendredi. D’autres grandes villes franciliennes pourraient suivre et appliquer la même mesure, ou l’instaurer lors d’un pic de pollution.

 

Six catégories de vignettes : tous les véhicules routiers, les particuliers et les professionnels sont concernés 

La vignette classe les véhicules en six catégories différentes, du plus propre au plus polluant. Les véhicules « zéro émission moteur » (les électriques par exemple) disposent d’une vignette verte : le classement se fait en fonction de la motorisation et de la date de la première immatriculation du véhicule.

Tous les véhicules sont concernés : les voitures particulières, les deux-roues, les quads, les poids-lourds, et même les autocars. Les professionnels comme les particuliers, dès lors qu’ils circulent à Paris, doivent donc disposer d’une vignette… et rester informés des interdictions de circulation qui vont se renforcer au cours du temps. Pour le moment, seuls les véhicules “non classés” sont concernés mais dès le 1er juillet 2017 les véhicules Crit’Air 5 seront également interdits dans Paris.

Faire une demande de certificat "qualité de l’air" : une démarche simple et peu coûteuse

Le certificat peut être demandé en ligne, en quelques clics, sur une plateforme dédiée. Seuls les frais de fabrication, de gestion et d’envoi du certificat sont à la charge du propriétaire du véhicule, soit 4,18 € pour une vignette. Dès la commande validée en ligne et en attendant de recevoir la vignette du véhicule, un récépissé est délivré : en cas de contrôle, c’est ce justificatif qui devra être présenté.

Les entreprises possédant une flotte de véhicules doivent veiller à la mise en place de ces vignettes.

Ces nouvelles règles sont une occasion supplémentaire de s’intéresser au parc automobile en entreprise, sa composition, son utilisation… Plus globalement, l’entreprise peut réfléchir aux déplacements qu’elle génère, aux impacts et agir concrètement sur la mobilité à travers un plan de déplacements.