Aides et accompagnements

Modifié le : 
ven 11 mar 2016
Pour mener à bien votre PDIE, les partenaires Pro’Mobilité mettent à votre disposition différents outils aussi bien méthodologiques, qu’humains ou financier. Ci-dessous vous trouverez un panorama de l’ensemble de ces éléments à votre disposition pour faire de votre PDIE une réussite.

Les outils méthodologiques

Pour accompagner chacune des phases de votre PDIE, les partenaires Pro’Mobilité mettent à votre disposition toute une série d’outils.

Ainsi, des exemples de questionnaires mobilité, de fiches actions ou d'argumentaires pour développer la pratique du vélo, dont disponibles dans la docuthèque Pro’Mobilité.

Les conseillers en mobilité

Au-delà de ces outils, des conseillers en mobilité peuvent être sollicités. Ces relais entre le territoire régional et les entreprises participent tous les jours à la structuration des démarches de PDIE.

Ces appuis sont d’indéniables accélérateurs de projet en permettant la mise en relation de tous les acteurs concernés (entreprises, collectivités publiques, associations et STIF, par exemple) et en favorisant aussi le partage des bonnes pratiques.

Toutes ces actions montrent toute la dynamique qui est en cours sur le territoire francilien pour améliorer et rationnaliser l'organisation des déplacements des personnes et des biens, en encourageant les modes de déplacement durables.

Accédez aux fiches Contact des acteurs proposant du conseil en mobilité en Île-de-France

Les aides financières de la Région

La Région Île-de-France peut, sous conditions, subventionner la réalisation des PDIE sur différents aspects (Dispositif d’aide n° CR 37-14 du 19 juin 2014 en faveur de la mobilité durable).

Tout d’abord, pour la partie  études préalables, c'est-à-dire le diagnostic mobilité et accessibilité permettant d’aboutir à une programmation pluriannuelle des actions et un budget prévisionnel. La subvention peut couvrir 40% des frais engagés dans la limite de 75 000 €de dépenses.

Ensuite, les autres aides financières possibles visent la mise en œuvre effective du PDIE via ce plan d’action. Ces dépenses doivent couvrir la mise en œuvre des actions inscrites dans le PDIE et inclure obligatoirement l’évaluation et l’animation du plan triennal.

Il s’agit alors d’une subvention couvrant à hauteur de 40% maximum les dépenses dans la limite d’un plafond de dépenses de 100 000 € par an pour les dépenses d’investissement et de 30.000 € par an pour les dépenses de fonctionnement.